Modélisation de MOOC en didactique des langues : Identifier les tensions et leurs régulations pour des usages “didactiquement corrects”

Contenu principal de l'article

Annick Rivens Mompean
Sophie Babault

Résumé

Concevoir un MOOC en didactique des langues conduit à être confronté à un ensemble de paradoxes qui peuvent être analysés à la lumière de la notion de système. Ainsi, les aspects techniques, qui découlent en partie des principes constitutifs de l’objet MOOC, agissent en retour sur les choix didactiques et les démarches méthodologiques mises en œuvre par les concepteurs. C’est dans cette perspective que nous interrogerons ces choix faits lors de la mise en œuvre de ce type de MOOC, en vue d’usages que l’on pourrait qualifier de « didactiquement corrects », au prix d’adaptations plus ou moins contraignantes ou de contournements. Afin de mettre en évidence les tensions en jeu, nous procédons à une modélisation qui sera appliquée à l’analyse de trois MOOC en didactique des langues. Cette analyse nous conduit à mettre en évidence le rôle des discours comme régulateurs de tensions.

Détails de l'article

Comment citer
Rivens Mompean, A., & Babault, S. (2021). Modélisation de MOOC en didactique des langues : Identifier les tensions et leurs régulations pour des usages “didactiquement corrects” . Médiations Et médiatisations, (7), 13-36. https://doi.org/10.52358/mm.vi7.217
Rubrique
Articles de recherche