Information pour les auteurs

Pour soumettre un texte

Nous vous recommandons de consulter d'abord les pages À propos et Soumissions.

Vous devez vous inscrire auprès de la revue avant de présenter une soumission. Si vous êtes déjà inscrit, ouvrez une session et accédez au tableau de bord pour réaliser les cinq étapes du processus de soumission.

Direction de numéro

Vous pouvez proposer de coordonner un numéro de la revue. Pour ce faire, faites-nous parvenir votre projet, qui comprendra la thématique du numéro et l'appel à contributions envisagé (moins de 500 mots) pour un numéro à venir, et ce, en francais, en anglais et en espagnol. Les articles devront répondre aux normes de la revue.

Types et formats de publication

La revue ouvre son espace à plusieurs types et formats de publication.

Synthèses de connaissances ou revues systématiques de la littérature

Il s'agit d'articles faisant le tour des publications relatives à une problématique précise. Comme dans tout article, la problématique, la méthodologie de sélection et d'analyse des éléments retenus doivent être précisés, de même que ce qui en résulte. Il n'y a par contre pas forcément de cadre théorique. En ce sens, la problématique peut être posée dans l'introduction.

Longueur : entre 3000 et 6000 mots (résumés et liste de références exclus)
Responsable : Cathia Papi, professeure, Université TÉLUQ

Articles de recherche

Il s'agit d'articles témoignant de tout ou partie d'une recherche effectuée selon une démarche scientifique et ses résultats. Comme tout article scientifique, on s'attend à trouver une introduction, une revue de littérature, une méthodologie de recherche, des résultats, une discussion de ces résultats et une conclusion reprenant les principaux points. La problématique peut être posée en fin d'introduction ou en fin de revue de littérature selon ce qui est jugé le plus pertinent par les auteurs.

Longueur : entre 4000 et 6500 mots (résumés et liste de références exclus)
Responsable : Cathia Papi, professeure, Université TÉLUQ

Synthèses de travaux d'étudiants

Il s'agit de synthèses de travaux présentés dans le cadre d'un mémoire, d'un essai, d'un séminaire, d'un rapport ou autre travail que l'étudiant a partagé à la communauté scientifique. Autant que possible, il est recommandé de présenter ce travail selon l'approche classique des articles scientifiques. Une attestation de la lecture de l'article par le directeur du travail présenté est attendue à la soumission de l'article.

Longueur : entre 1500 et 4500 mots (résumés et liste de références exclus)
Responsable : Isabelle Savard, professeure, Université TÉLUQ

Articles de praticiens

Il s'agit d'articles présentant un dispositif mis en place, faisant part d'expérimentations, d'observations, relatant une pratique, une étude de cas, l’évaluation d’une formation, etc.  Sont attendus une présentation du contexte, des questions ou enjeux (description du problème) amenant à la mise en place d'un dispositif ou d'une pratique, la description du dispositif ou de la pratique en question (méthodologie, instruments de mesure), les résultats (données, observations) et la discussion (impacts, recommandations, questions de recherche future) qui en découlent.

Longueur : entre 1000 et 3000 mots (résumés et liste de références exclus)
Responsable : Serge Gérin-Lajoie, professeur, Université TÉLUQ

Discussions et débats

Il s'agit d'articles de réflexion sur des questions de fond, généralement d'actualité, ou un retour critique vers des textes anciens. C'est l'occasion de développer une réflexion construite, de proposer des nuances, voire des remises en cause à des représentations courantes, ou de critiquer de façon à argumenter des politiques, des pratiques, des recherches, etc. Ces articles peuvent prendre la forme d'un écrit, d'un entretien, d'une image, d'un enregistrement audio, d'une vidéo, etc.

Longueur : entre 500 et 3000 mots pour les écrits, entre 3 et 45 minutes pour les fichiers sons ou vidéo
Responsable : Patrick Plante, professeur, Université TÉLUQ

Témoignages et entretiens

Il s'agit d'articles donnant la parole à des professionnels ou des experts reconnus dans le domaine. Dans les articles d’entretien, une brève introduction pour présenter la personne interviewée ainsi qu’une conclusion sont suggérées. Pour les témoignages, on s'attend à trouver une mise en contexte, une partie présentant les témoignages (par exemple, sous forme de questions-réponses) et une dernière partie avec les éléments de réflexion que les auteurs souhaitent faire ressortir des témoignages et qui permet de répondre aux questionnements présentés dans la mise en contexte.

Longueur : entre 1000 et 4000 mots pour les écrits (résumés et liste de références exclus) ou entre 5 et 45 minutes pour les fichiers sons ou vidéo.

Responsable : Gustavo Adolfo Angulo Mendoza, professeur, Université TÉLUQ

Notes de lecture

Il s'agit d'articles faisant la synthèse critique d'une publication. Il convient ainsi de présenter la publication lue, de résumer son contenu en faisant ressortir ses principaux apports et de les critiquer de façon à argumenter pour mettre en relief leurs mérites et limites. Ces notes peuvent prendre la forme d'un écrit, d'un enregistrement audio ou vidéo.

Longueur : entre 700 et 2500 mots pour les écrits, entre 3 et 20 minutes pour un fichier son ou vidéo
Responsable : Marie-Hélène Hébert, professeure, Université TÉLUQ

Évaluation des publications

Évaluation en double aveugle.

Au terme de l'évaluation, les articles peuvent être :

  • acceptés pour publication;
  • accepté sous réserve de modifications mineures;
  • invitation à resoumettre dans le présent numéro après modifications majeures;
  • refusés.

Les auteurs qui sont publiés dans Médiations et Médiatisations seront invités à agir comme évaluateurs dans les numéros ultérieurs.

Droits d'auteur

La revue Médiations et Médiatisations est distribuée sous licence Creative Commons Attribution 4.0 International (CC BY-NC-SA 4.0.). Les auteurs conservent leurs droits de marque et de brevet, ainsi que les procédés ou procédures décrits dans l'article.  Les auteurs conservent le droit de partager, copier, distribuer, exécuter et communiquer publiquement l'article publié dans Médiations et médiatisations à condition de référer à sa publication initiale. Les auteurs conservent le droit d'auteur sans restriction et tous les droits de publication. Les auteurs sont autorisés à déposer toutes les versions de leur article dans un dépôt institutionnel ou thématique.

[Politique enregistrée dans Sherpa/RoMEO]

Frais de publication

Il n’y a pas de frais pour la publication des articles.

Rédaction inclusive et orthographe rectifiée

La revue laisse la liberté aux auteurs d’utiliser la rédaction inclusive ou non. Si vous optez pour une rédaction inclusive, nous vous suggérons de suivre les recommandations de ce guide.

Par ailleurs, les auteurs peuvent utiliser l’orthographe du français rectifiée ou non rectifiée. Les deux peuvent se côtoyer dans un texte, mais si un mot est écrit d’une façon, on s’assure de son uniformité à l’intérieur d’un même texte.