Le numérique pour une hybridation de qualité de l’incertitude à la pérennité des transformations à l’œuvre

Contenu principal de l'article

Florian Meyer
Béatrice Verquin Savarieau
Matthieu Petit
Caroline Bourque

Résumé

La crise historique que nous venons de traverser dans le monde entier avec la pandémie de la COVID-19 n’a fait que souligner avec une acuité plus intense encore que d’habitude que les effets du numérique sur l’éducation et la formation sont multiples. Nous retenons notamment l’importance de la mise en place de dispositifs technopédagogiques de qualité, qu’ils soient présentiels (en classe), distanciels (à la maison ou au travail) ou hybrides (combinant des activités pédagogiques dans un même espace physique et des activités pédagogiques en ligne), afin de favoriser la création de contextes d’apprentissage permettant à toutes les personnes apprenantes, quelles que soient leurs situations, d’être engagées, d’être accompagnées, d’être guidées, d’être soutenues. Mais, comment concevoir la qualité, alors que l’activité pédagogique, soumise à des tensions, est perçue comme étant entrée en « mode dégradé »? Ce numéro thématique propose une réflexion croisée autour des apports, des possibilités et des contraintes qu’impose le numérique en éducation et en formation. Les autrices et auteurs réunis questionnent également la conception et les éléments qui contribuent à la qualité des dispositifs de formations en ligne et hybrides. Ce quatrième numéro de Médiations & médiatisations restitue des analyses, des réflexions ou des expériences vécues dans ces modalités d’enseignement, illustrant à la fois des réorganisations et la nécessité d’un développement professionnel.

Détails de l'article

Rubrique
Éditorial