Évaluer des compétences : une articulation cubique

Contenu principal de l'article

Nadine Talbot
Christophe Gremion

Résumé

Depuis la mise en place de programmes centrés sur le développement des compétences, l'évaluation des apprentissages fait l'objet de nombreux questionnements de la part des acteurs des milieux de formation. Les questionnements se sont accentués depuis le virage obligé vers l’enseignement à distance en raison du contexte pandémique. Plusieurs enseignants témoignent de préoccupations grandissantes. Comment évaluer lorsque les élèves ne sont pas là? Comment vérifier qu’ils ne trichent pas et que ce sont bien leurs réponses qu’ils retournent? Le risque du plagiat augmente avec la distance alors que les évaluations constituées d’items à choix multiples (QCM) ou d’items à réponse courte sont favorisées par les outils numériques. Bien qu’ils facilitent les rétroactions en période d’enseignement à distance et diminuent le temps de correction, ces types d’items ne permettent pas d’évaluer tous les objets d’apprentissage visés. C’est bien là que le bât blesse. Évaluer des compétences ne se fera pas par QCM. Il devient essentiel de revenir à l’essentiel, soit comment évaluer les compétences, et ce, malgré la distance. Cet article propose une réflexion sur l’évaluation scolaire et présente un modèle de questionnements des visées de l’évaluation à distance.

Détails de l'article

Comment citer
Talbot, N., & Gremion, C. (2022). Évaluer des compétences : une articulation cubique . Médiations Et médiatisations, (9), 159-166. https://doi.org/10.52358/mm.vi9.244
Rubrique
Discussions et débats