Accessibilités, usages et appropriations des technologies numériques Un processus de démocratisation limité, des médiations impensées

Contenu principal de l'article

Matthieu Demory
Sylvia Girel

Résumé

Le contexte contemporain de diffusion des technologies numériques, soutenu par les diverses politiques publiques menées en France depuis 1967, permet d’interroger les usages effectifs et formes d’appropriation de ces outils techniques. Pour comprendre les mutations sociales en cours, cet article met à l’épreuve un modèle d’analyse processuel constitué par Serge Proulx (2001), en proposant de revenir sur la construction des rapports aux technologies numériques par : l’accessibilité de ces outils, les usages qui en sont faits et les appropriations opérées par les utilisateurs. Les analyses présentées, à partir d’études de cas empiriques, permettent finalement de porter un regard critique sur la réalité observée et sur les « effets » produits par les nouvelles technologies numériques, notamment par l’intermédiaire de dispositifs publics démocratiques insuffisants et des formes de médiation limitées.

Détails de l'article

Rubrique
Discussion et débats