Le numérique pour l’apprentissage collaboratif : nouvelles interfaces, nouvelles interactions

Les politiques éducatives actuelles placent l’école dans un mouvement de transformation et d’innovation pédagogiques, dans lequel le numérique est généralement considéré comme un des leviers prioritaires. Or les interactions avec le numérique sont à l’aube d’un changement profond porté par des avancées technologiques rapides, dont les interfaces mobiles, tactiles et connectées (tablettes, smartphones, objets connectés) ne sont que les toutes premières représentantes. Ces mutations hors l’école creusent progressivement l’écart avec les pratiques en contexte scolaire, où la manipulation de matériel numérique demeure encore très variable selon les contextes locaux et internationaux. Parallèlement, les programmes (par exemple de l’école primaire et du collège en France) et le socle commun de connaissances et de cultures renforcent la nécessité de mise en place de conduites de projets par les élèves, leur demandant de travailler en équipe, de partager des tâches ou de s'engager dans un dialogue constructif. L’école, la classe deviennent alors des lieux de collaboration, d'entraide et de mutualisation des savoirs.

Dans ce contexte scolaire, les interactions générées par les environnements numériques sont à interroger, car elles peuvent constituer un élément d’accompagnement, de renforcement, de facilitation, voire d’innovation pour l’apprentissage collaboratif en modifiant les relations sociales (échanges entre pairs, travail en groupes) et les modalités de partage et de construction des connaissances (Computer Supported Collaborative Learning). Elles peuvent, entre autres, s’appuyer sur des interfaces numériques de nouvelle génération modifiant les modalités d’interactions humain-machine, mais aussi entre leurs utilisateurs et avec les représentations des savoirs. C’est notamment le cas pour celles qui exploitent la réalité augmentée, les objets connectés, les robots et/ou les dispositifs tactiles ou tangibles. Ces interfaces de nouvelle génération en milieu scolaire, alternatives des écrans-clavier-souris, questionnent les attentes, les besoins et les réalités de pratiques, non seulement des élèves mais aussi de leurs enseignants, et plus largement de toute la communauté éducative. Elles peuvent également favoriser les démarches de conception participative (co-design, Fablab à l’école, Living lab éducatif) impliquant élèves et enseignants, et permettre à ces derniers de changer de rôle ou de posture durant ces activités de travail collectif. Elles questionnent enfin la transformation des pratiques enseignantes en modifiant notamment l’écosystème de la classe et les modalités d’interactions avec les savoirs.

L’objectif de ce numéro thématique sera ainsi d’interroger l’impact et la place du numérique de nouvelle génération pour l’apprentissage collaboratif, en s’appuyant sur des recherches empiriques menées en contexte scolaire, et en les situant par rapport aux travaux scientifiques déjà existants : quelles interactions (humain-machine, entre pairs, avec les savoirs) ? quelles interfaces ? quelles configurations du travail collectif ? quelles modalités d’apprentissage ? quelles évolutions dans les pratiques enseignantes ?

Types et formats de publication possibles

 

Références

Baudrit, A. (2007). L'apprentissage collaboratif : plus qu'une méthode collective ? De Boeck Université.

Cuendet, S., Bonnard, Q., Do-Lenh, S., & Dillenbourg, P. (2013). Designing augmented reality for the classroom. Computers & Education, 68(0), 557-569.

Fleck, S., & Hachet, M. (2016). Making tangible the intangible: Hybridization of the real and the virtual to enhance learning of abstract phenomena. Frontiers in ICT, 3, 30.

Kubicki, S., Pasco, P., & Arnaud, I. (2014). Utilisation en classe d'un jeu sérieux sur table interactive avec objets tangibles pour favoriser l'activité des élèves : une évaluation comparative en cours préparatoire. STICEF, 21(1).

Schneider, B., Jermann, P., Zufferey, G., & Dillenbourg, P., (2011). Benefits of a tangible interface for collaborative learning and interaction. Learning Technologies, 4(3), 222-232.

Calendrier

  • Avis d’intention : jusqu’au 27 avril 2020
  • Envoi des articles : jusqu’au 8 juin 2020
  • Retour d’évaluation : 3 août 2020
  • Dernière version des articles : 31 août 2020
  • Publication du numéro thématique : janvier 2021

Dès maintenant, si vous envisagez de soumettre un article, vous devez envoyer un avis d'intention à la coordonnatrice du numéro (en mettant la rédactrice en chef en c. c.) précisant :

-le titre;

-le type d'article envisagé (article de recherche, de praticien, de débat, etc.);

-un résumé d'une demi-page.

 

Coordination de ce numéro thématique : Stéphanie Fleck, stephanie.fleck@univ-lorraine.fr et Luc Massou, luc.massou@univ-lorraine.fr

Rédactrice en chef : Cathia Papi, revue-mediations@teluq.uquebec.ca

Les soumissions se font sur le site de la revue : https://revue-mediations.teluq.ca/index.php/Distances/about/submissions