La formation à distance : quelques aspects d’une histoire déjà longue

Parmi les divers modes de formation des adultes (stages, cours du soir, formations en alternance…), la formation à distance (« FAD ») occupe une place particulière et significative, à la fois historiquement et dans le contexte actuel de pandémie COVID-19.

Elle existe de longue date, sous des formes diverses. Apparue au milieu du XIXe siècle avec les cours par correspondance, elle recourt ensuite à l’audiovisuel, puis à l’informatique et, depuis près d’une vingtaine d’années, s’affirme de plus en plus souvent sur Internet avec des « formations en ligne ». De nouvelles notions, qui en précisent les modes d’organisation, ont vu le jour au fil des ans : « formations ouvertes et à distance », « formations hybrides » (associant présence et distance), « e‑learning » (insistant sur le recours au numérique), « formations en ligne » (mettant en évidence l’accès via Internet), MOOC (ou CLOM « Cours en ligne ouverts et massifs », visant de vastes publics)...

Temps de l’imprimé, de la radiodiffusion et de la télévision, de l’informatique et des réseaux pourraient constituer une périodisation de la FAD… Cependant, les médiatisations techniques n’en sont qu’un des éléments et ne suffisent pas à la qualifier. La FAD se caractérise aussi par une série d’autres spécificités qui se sont également renouvelées au cours des décennies : objectifs (commerciaux, sociaux…), organisation (plus ou moins industrialisée), organismes porteurs, publics inscrits (dont les effectifs et les motivations ont évolué), méthodes pédagogiques et situations d’apprentissage (forte exigence d’autonomie, importance des taux d’abandons, fréquent sentiment d’isolement désormais combattu par les possibilités d’échanges interpersonnels et de travaux collaboratifs…), acteurs institutionnels dont les rôles ont été modifiés, avec l’émergence de nouvelles fonctions (responsables de projets, concepteurs de cours, tuteurs, équipes techniques…), parfois un peu abusivement nommées « métiers ».

Dans le cadre de ce numéro thématique, nous vous invitons à présenter vos recherches, analyses, réflexions ou vécus concernant l’histoire de la FAD en proposant un « zoom » sur une des périodes, modalités d’organisation ou composantes essentielles de cette histoire. Il conviendra de replacer ces éléments dans la généalogie des dispositifs de FAD, de leurs usages et de leurs enjeux éducatifs et socio-économiques. Trois thèmes complémentaires pourront notamment être abordés : l’histoire des formes pédagogiques mises en œuvre dans les formations à distance, l’histoire des usages des technologies de l’information et de la communication dans la formation à distance, l’histoire d’organismes emblématiques de la formation à distance.

Enfin, qu'il s'agisse d'un article de recherche, d'un article de praticien ou autre, il est possible, si vous le souhaitez, de traiter un thème d'actualité (FAD en temps de COVID, par exemple), mais il conviendra alors de replacer l'action analysée dans une perspective historique en la mettant en relation avec des éléments ayant marqué l'histoire de la FAD et/ou en montrant comment et pourquoi elle constitue une continuité ou une rupture avec les pratiques antérieures dans ce domaine.

Types et formats de publication possibles

 

Références

Banas, E. J. et Emory, W. F. (1998). History and Issues of Distance Learning. Public Administration Quarterly, 22(3), 365-383.

Baron, G.-L. et Depover C. (dir.) (2019). Les effets du numérique sur l’éducation. Regards sur une saga contemporaine. Villeneuve d’Ascq, Presses universitaires du Septentrion.

Ben Taziri, A. et Allouche, B. (2005, mars). Les acteurs de l’enseignement à distance. Communication présentée à la 3rd International Conference Sciences of Electronic,. Technologies of Information and Telecommunications (SETIT 2005), Sousse, Tunisie. En ligne : https://www.academia.edu/1207509/Les_acteurs_de_lEnseignement_A_Distance

Bourrel, J.-R., Vidal, M. et Mahieux, F. (2008). L’histoire du Cned depuis 1939. Futuroscope Chasseneuil : Cned Direction générale. En ligne : https://www.cned.fr/media/20658/cnedhistoire1.pdf

Glikman, V. et Baron, G.-L. (1991). Médias, multi-médias, technologies et formation à distance. Perspectives documentaires en éducation, (24), 63-94.

Glikman, V. (2016). La formation à distance en France, d’hier à aujourd’hui. Éducation permanente, (208), 137-156.

Guillemet, P. (2007). Former à distance. La Télé-université et l’accès à l’enseignement supérieur 1972-2006. Québec, Canada : Presses de l’Université du Québec, 2007.

Harting, K. et Erthal, M. J. (2005). History of Distance Learning. Information Technology, Learning, and Performance Journal, 23(1), 35-44.

Holmberg B. (2005). The Evolution, Principles and Practices of Distance Education. Oldenburg, Allemagne : BIS-Verlag der Carl von Ossietzky Universität of Oldenburg. En ligne : https://uol.de/fileadmin/user_upload/c3l/master/mde/download/asfvolume11_eBook.pdf

Jacquinot-Delaunay, G. et Fichez, É. (dir.) (2008). L'université et les TIC. Chronique d'une innovation annoncée. Bruxelles : De Boeck.

Calendrier

  • Avis d’intention : jusqu’au 19 oct. 2020
  • Envoi des articles : jusqu’au 30 nov.  2020
  • Retour d’évaluation : 25 janvier 2021
  • Dernière version des articles : 1er mars 2021
  • Publication du numéro thématique : juin 2021

Dès maintenant, si vous envisagez de soumettre un article, vous devez envoyer un avis d'intention à la coordonnatrice du numéro (en mettant la rédactrice en chef en c. c.) précisant :

-le titre;

-le type d'article envisagé (article de recherche, de praticien, de débat, etc.);

-un résumé d'une demi-page.

 

Coordination de ce numéro thématique : Viviane Glikman viviane.glikman@free.fr

Rédactrice en chef : Cathia Papi, revue-mediations@teluq.uquebec.ca

Les soumissions se font sur le site de la revue : https://revue-mediations.teluq.ca/index.php/Distances/about/submissions