La perception des enseignants de l’intérêt de l’utilisation des technologies informatisées dans les communautés d’apprentissage professionnelles (CAP) en Afrique francophone : Le cas des Cellules d’animation pédagogiques et culturelles (CAPC) au Sénégal

Contenu principal de l'article

Cyrielle Le Her

Résumé

Depuis les Indépendances, il existe ce qu’on appelle les Cellules d’animation pédagogiques et culturelles (CAPC) au Sénégal. Pouvant être assimilés à des communautés d’apprentissage professionnelles (CAP) ou plus généralement des communautés de pratiques (CoP), ces groupes d’enseignants titulaires ou contractuels d’une ou plusieurs écoles élémentaires de proximité se rejoignent en dehors des temps de classe pour échanger sur leurs pratiques d’enseignement-apprentissages, leurs difficultés et leurs réussites. Depuis 2017, le ministère de l’Éducation nationale du Sénégal et ses partenaires internationaux ont souhaité redynamiser les CAPC de la région de Casamance avec notamment l’intégration des technologies informatisées (TI) appelées communément le numérique. Le Projet d'amélioration de l'éducation de base en Casamance (PAEBCA) a permis de doter les CAPC de tablettes numériques et de vidéoprojecteurs pour filmer l’enseignant en situation de classe (Diop et Wallet, 2017). À partir d’une grille d’observation, ils analysent ensuite le film projeté pour tenter d’améliorer la démarche pédagogique et les pratiques de classe. Dans le cadre d’une recherche doctorale en cours, nous tenterons d’apporter des éléments de réponse à la question : comment l'utilisation des technologies informatisées est-elle perçue par les enseignants au sein des CAPC au Sénégal? Les premiers résultats des entretiens semi-directifs réalisés auprès de 21 enseignants en Casamance montrent une pratique variée d’outils et une volonté institutionnelle d’intégrer les technologies dans la formation continue des enseignants. Les discours montrent également une volonté des enseignants de remédier aux difficultés d’utilisation, notamment à travers les échanges virtuels à distance synchrones et asynchrones qu’on appelle ici application mobile multiplateforme (AMM). Néanmoins, nous avons observé un manque de réflexivité autour des questions d’instrumentation des pratiques pour une véritable intégration des technologies dans les communautés. Cet article a pour but de donner un éclairage sur les enjeux sous-jacents des technologies informatisées dans les communautés d’apprentissage professionnelles (CAP) en contexte africain francophone.

Détails de l'article

Comment citer
Le Her, C. (2023). La perception des enseignants de l’intérêt de l’utilisation des technologies informatisées dans les communautés d’apprentissage professionnelles (CAP) en Afrique francophone : Le cas des Cellules d’animation pédagogiques et culturelles (CAPC) au Sénégal. Médiations Et médiatisations, (14), 46-66. https://doi.org/10.52358/mm.vi14.309
Rubrique
Articles de recherche