Dialogue, dissémination et matérialisation : une entrevue avec John Durham Peters une entrevue avec John Durham Peters

Contenu principal de l'article

François Cooren
John Durham Peters
Ben Peters
Nicolas Bencherki

Résumé

John Durham Peters, professeur d’anglais et d’études cinématographiques et médiatiques à l’université Yale, est connu pour ses travaux sur l’histoire des médias et de la communication. Son premier livre, Speaking into the air: A history of the idea of communication, a connu un succès mondial grâce à son regard transdisciplinaire sur la soif de l’humanité pour une communion qu’elle ne retrouve pas dans les câbles et les signaux, mais dans sa condition humaine même. Dans The Marvelous Clouds: Toward a Philosophy of Elemental Media, il invite les lecteurs à étendre leur conception des médias au-delà des seuls médias de masse. François Cooren, professeur de communication à l’Université de Montréal, a profité d’une conférence de John Durham Peters donnée à l’occasion du 40e anniversaire de son département pour s’entretenir avec lui au sujet de sa conception de la communication. Les deux hommes discutent notamment de la nécessité de dépasser l’opposition entre le monde apparemment immatériel de la communication et le monde matériel qu’elle représenterait. Benjamin Peters, professeur adjoint à l’université de Tulsa, en Oklahoma, les accompagne en partageant son intérêt pour les régimes spatiaux, temporels et de pouvoir qui se tissent autour des médias numériques.

Détails de l'article

Rubrique
Témoignages et entretiens