Téléprésence, visioconférence ou webconférence : enseignement et apprentissage synchrone et distant.

Malgré un usage grandissant en enseignement supérieur de dispositifs numériques permettant la création de contextes d’enseignement et d’apprentissage synchrones et distants (visioconférence, téléprésence et webconférence), les études scientifiques relatives aux usages et pratiques, aux conditions favorisant un enseignement et un apprentissage de qualité ou encore aux retombées réelles de ces dispositifs sont peu nombreuses. Certains travaux démontrent toutefois que ces dispositifs technologiques ne sont pas nécessairement adaptés aux multiples besoins de l’enseignement et de l’apprentissage (Alhlak, Ramakrisnan, Hameed et Mohseni, 2012) et qu’ils n’ont pas été conçus pour faciliter la mise en œuvre des nombreuses méthodes et approches pédagogiques (Gillies, 2008; Lawson, Comber, Gage et Cullum-Hanshaw, 2010).

Plusieurs questions émergent : comment agissent les acteurs (formateurs, apprenants ou autres) engagés dans de tels dispositifs ? En quoi ces dispositifs transforment-ils l’enseignement et l’apprentissage ? Quelles compétences doivent développer les acteurs de la formation ? Quels rôles peuvent jouer les conseillers et ingénieurs pédagogiques ? Quels sont les enjeux institutionnels propres au déploiement de ce type de dispositifs et comment marquent-ils l’enseignement et l’apprentissage ? Quelles sont les conditions qui participent du succès de ces contextes particuliers ? Quels enjeux méthodologiques émergent de l'étude de ces contextes ?

Alors que la formation à distance s’intègre de plus en plus à l’offre de formation en enseignement supérieur et qu’elle mise sur l’exploitation de dispositifs numériques facilitant la téléprésence, ces questions deviennent centrales. Nous vous invitons, dans le cadre de ce numéro spécial, à partager vos analyses, vos réflexions ou vos expériences concernant l'implantation et les retombées sur l'enseignement et l'apprentissage dans ce type de contextes.

Références

Alhlak, B.A., Ramakrisnan, P., Hameed, Z.S. et Mohseni, H.R. (2012). Video conference: integrated tool for identifying CSF in education development in UiTM. Procedia-Social and Behavioral Sciences 67, 102-113.

Gillies, D. (2008). Student perspectives on videoconferencing in teacher education at a distance. Distance Education, 29(1), 107-118

Lawson, T., Comber, C., Gage, J., et, Cullum-Hanshaw, A. (2010) Images of the future for education? Videoconferencing: a literature review. Technology, Pedagogy and Education, 19(3), 295-314.

Différents types et formats de contributions sont possibles : https://revue-mediations.teluq.ca/index.php/Distances/information/authors

 Proposition de calendrier :

  • Avis d’intention : dès maintenant
  • Envoi des articles : 30 septembre 2019
  • Retour d’évaluation : 7 novembre 2019
  • Dernière version des articles : 30 novembre 2019
  • Publication du numéro thématique : Janvier 2020

Dès maintenant, si vous envisagez de soumettre un article, vous devez envoyer un avis d'intention au coordonnateur du numéro (en mettant la rédactrice en chef en cc.) précisant :

-le titre;

-le type d'article envisagé (article de recherche, de praticien, de débat, etc.);

-un résumé d'une demi-page.

Coordination du numéro thématique : Florian Meyer, Florian.Meyer@USherbrooke.ca

Rédactrice en chef : Cathia Papi, revue-mediations@teluq.uquebec.ca

Les soumissions se font sur le site de la revue https://revue-mediations.teluq.ca/index.php/Distances/about/submissions